Qu’est-ce que vous allez gagner à installer Google Analytics sur votre site WordPress (ou tout autre CMS) ?

Si je vous demande combien vous avez eu de visiteurs la semaine dernière ? 

Quelle est votre page la plus vue ? 

A quelle heure est ce que vous avez le plus de monde sur votre site ? 

D’où viennent vos visiteurs ? Des réseaux sociaux ? De Google ? 

Sur quelle page arrivent-il ? 

Il y a peu de chance que vous puissiez me répondre. 

Si c’est le cas c’est que vous n’avez plus besoin de ce guide. 

Parce que ce sont quelques-unes des nombreuses question auxquelles Google Analytics va pourvoir répondre.

Google Analytics peut être intimidant si vous l’avez déjà installé sur votre site et que vous y jetez un œil pour la première fois. 

Il y a des informations partout et sur tout, tout est clicable, tout est dynamique, bref c’est parfois compliqué de savoir quoi chercher et où le chercher. 

Alors comment naviguer dans les pages de Google Analytics pour comprendre le fonctionnement de votre site ? 

 

Voici le guide complet pour débutant, dans lequel on ne va pas voir l’ensemble des milliers de paramètres et options, mais aller à l’essentiel. 

En moins d’une heure, vous aurez :

  • Installé Google Analytics sur votre site WordPress (ou autre CMS)
  • Paramétré Google Analytics pour qu’il enregistre les données de votre site (WordPress, Wix, Joomla, Drupal ou autre)
  • Créé des tableaux de bords personnalisés que vous pourrez recevoir automatiquement
  • Enfin vous saurez comment lire les rapports essentiels sur votre audience, sur les sources de votre trafic, sur les pages consommées par vos visiteurs et sur la conversion. 

 

Donc on ne va pas de zéro à héro, mais de zéro à ok j’ai compris et ça fonctionne. 

Et comprendre ce qu’il se passe sur votre site internet va vous permettre de savoir quoi améliorer, comment l’améliorer et de ne plus publier à l’aveugle. 

 

C’est parti ? 

Comment installer et paramétrer Google Analytics pour mon site WordPress ?

Voici les étapes 5 que nous allons suivre pour installer Google Analytics, le paramétrer et l’utiliser pour notre site.

Votre site n’est pas sur WordPress ? 

Pas de soucis, à l’étape d’installation je vous montre la documentation pour Wix, Drupal, Joomla, Squarespace. 

Commençons tout de suite !

ETAPE 01 :

Créer un compte Google Analytics

Google Analytics est donc un outil qui existe en deux versions : Gratuite et payante (Analytics 360). 

La version payante offre une analyse plus approfondie de votre site et de votre entonnoir de conversion ainsi qu’un responsable de compte dédié pour vous accompagner. 

Le ticket d’entrée est à plus de 100 000€.

Donc on va rester avec la version gratuite parce que si vous avez de quoi prendre la payante, vous avez en général une équipe dédiée à l’analytics et donc peu de chance de vous retrouver ici. 

Se connecter au Tableau de bord de Google Analytics

Pour commencer rendez-vous sur la page de Google Analytics 

Connectez-vous avec un compte Gmail. 

Si vous n’en avez pas, créez en un en cliquant sur Utiliser un autre compte > Créer un compte

Créer un compte Google Analytics

Une fois connecté, on arrive sur le Tableau de bord de Google Analytics :

Tableau de bord Google Analytics

Pour l’instant c’est vide, il n’y a aucune donnée.

On va donc connecter notre site WordPress à Google Analytics afin que ce dernier puisse analyser tout ce qu’il s’y passe. 

Cette manipulation est valable pour WordPress et similaire si vous utilisez un autre CMS (Joomla, Wix, Drupal, Squarespace, etc.)

Installer Google Analytics sur notre site WordPress

Pour lier Google à notre site WordPress il faut (en théorie) intégrer dans chacune de nos pages un bout de code de Google Analytics. 

Dans la pratique, si on est sur WordPress on va utiliser une extension pour le faire. 

Si vous utilisez un autre CMS : Wix, Joomla, Drupal, continuez de lire, je vous indiquerai la documentation pour cette partie spécifique.

On va donc créer dans Google Analytics une propriété, c’est à dire ajouter notre site internet :

Créer une propriété

Pour faire simple, Google Analytics se décompose en 3 couches (pour faire simple) : 

  • Le compte : C’est vous, c’est votre compte de connexion avec vos utilisateurs.
  • La propriété : C’est votre site web sur lequel Google Analytics va chercher des données.
  • La vue : C’est un filtre sur les données de votre site. Par exemple chaque fois qu’on va sur notre site, Google Analytics va enregistrer un visiteur. Ce qui fausse les données. Donc si on exclut le trafic interne (nous-même), on applique un filtre. Et on se retrouve avec une vue filtrée. La vue c’est les données qu’on voit. Et il peut y en avoir plusieurs (non filtrées ou avec des filtres spécifiques).
compte propriete vue Google Analytics

On se rend dans Administration (engrenage en bas à gauche) :

onglet administration Google Analytics

Et sous Propriété > + Créer une propriété 

Créer une propriété Google Analytics

On sélectionne site Web > Continuer

Puis on entre toutes les informations de notre site en prenant soin de bien choisir « https » (si c’est le cas) :

Nouvelle propriété Google Anaytics

Puis Créer.

Obtenir son identifiant ID de suivi du site

Un ID de suivi c’est un bout de code à installer sur notre site pour permettre à Google Analytics de venir chercher les informations sur notre trafic et nos visiteurs. 

Pour obtenir cet identifiant, on retourne dans Administration > Propriété > Paramètre de la propriété > ID de suivi :

Il commence par UA- avec des chiffres ensuite. 

Identifiant ID de suivi Google Analytics

Si vous avez besoin de retrouver votre Identifiant plus tard, c’est donc ici que vous le retrouverez.

Lier Google Analytics à notre site WordPress

Maintenant qu’on a créé notre propriété et un ID de suivi dans Google Analytics, il ne reste plus qu’à lier la plateforme avec notre site WordPress. 

Si c’est très facile sur WordPress d’ajouter son ID de suivi, il existe des solutions simplifiée sur les autres CMS.

Il suffit de chercher la documentation associée : 

 

Donc si vous n’êtes pas sur WordPress, suivez la procédure et passez à l’étape suivante.

 

Pour WordPress : 

Plutôt que d’aller coller du code dans nos pages, on va utiliser une extension puisqu’on est sur WordPress et que c’est ça l’énorme avantage du CMS. 

Donc dans Tableau de bord WordPress > Extension > Ajouter on va chercher l’extension Monster Insights > Installer > Activer :

Monster Insights extension WordPress

Puis dans notre Tableau de bord WordPress on va dans :

Launch the wizard > Business Website > Connect MonsterInsights > On se connecte avec notre compte Gmail qu’on utilise pour Google Analytics > On donne les autorisations à Monster Insights > Complete Connection.

Puis on laisse toutes les options par défaut en cliquant sur le bouton Save and Continue, on passe pour ne pas installer WPForm > et on termine avec Finish Setup & Exit Wizard

Monster Insights extension WordPress

Et c’est fait ! 

Google Analytics est installé sur notre site WordPress. 

Vérifier que Google Analytics fonctionne sur notre site WordPress

On va vérifier ça tout de suite. 

On ouvre un nouvel onglet et on va aller sur notre site internet. 

Puis on va voir ce qu’il se passe sur Google Analytics. 

En cliquant sur Accueil, dans Utilisateurs actifs actuellement, vous devriez avoir 1 qui s’affiche : vous ! (Il faut parfois attendre 10-30 secondes).

Vérifier l'installation Google Analytics sur WordPress

Ainsi notre site WordPress est lié à Google Analytics. 

Si vous avez suivi la procédure pour un autre CMS c’est pareil. 

Si vous voyez votre propre connexion en temps réel c’est que la liaison est bonne. 

Donc l’ensemble des données sur le trafic et les visiteurs de notre site internet vont remonter dans Google Analytics à partir de maintenant. 

 

On va tout de suite paramétrer correctement Google Analytics :

ETAPE 02 :

Lier Google Analytics à son site internet

Avant de rentrer dans le détail des rapports qu’offre Google Analytics, on va terminer de le paramétrer en : 

  • Activant les données démographiques
  • Lier Google Analytics à Google Search Console
  • Créer un objectif de conversion
  • Exclure le trafic interne (le trafic que l’on auto génère lorsqu’on travaille sur son site)

Activer les données démographiques

Les données démographiques sont par exemple l’age de vos visiteurs, le genre, les centre d’intérêts les langues, etc. 

Ces critères ne sont pas activés par défaut dans Google Analytics. 

Pour les activer on va dans Administration > Paramètre de la propriété > Activer les rapports sur les données démographiques et les centres d’intérêt > Activé 

Activer les données démographiques Google Analytics

Google Analytics va donc pouvoir se charger de collecter des données anonymes sur nos visiteurs et nous permettre d’avoir une vue démographique de notre audience. 

Ça nous permet de mieux prévoir le type de contenu, de message ou d’enjeux que l’on va offrir à notre audience. 

De plus on pourra voir de quel pays vient notre trafic ce qui peut être intéressant en SEO par exemple pour aller chercher du trafic et des liens sur les sites de ces pays réceptif.

 

Seconde chose à faire, lier Google Analytics à Google Search Console. 

Lier Google Analytics à Google Search Console

Dans ce chapitre du guide sur le SEO nous avons lié Google Search Console à notre site. 

Google Search Console est un formidable outil pour s’assurer que les pages de notre site sont bien référencées sur Google. 

Si vous n’avez pas lié votre site à Google Search Console, posez tout, arrêtez de lire et aller voir cette partie sur le crawling du guide sur le référencement SEO et lier Google Search Console à votre site. 

Sans ça votre site risque de ne juste pas être référencé sur Google.

Et pas de référencement, pas de trafic, donc pas de données à analyser, donc pas d’intérêt à Google Analytics. 

Cela étant dit, passons à la suite. 

 

Dans Google Search Console si on va dans l’onglet Performance, on obtient une liste de mots clés via lesquels nos visiteurs sont arrivés sur notre site : 

Google Search Console Onglet Performance

Cette liste de mot clé évolue constamment en fonction des requêtes sur lesquelles on va référencer nos pages.

On va donc faire remonter ces mots clés dans Google Analytics en le liant à Google Search Console. 

Dans Google Analytics on va dans Administration > Paramètre de la propriété > Paramétrer la Search Console > Ajouter

Ensuite on sélectionne notre site et on clique sur Enregistrer pour associer le site. 

Ces mots clés vont remonter dans Google Analytics dans l’onglet Acquisition > Search Console > Requêtes

Requêtes Google Search Console

On va avoir :

  • La liste des mots clés tapés par nos visiteurs pour trouver notre site web, 
  • Le volume de chaque mots clés par mois c’est à dire le nombre de fois qu’ils sont tapés sur Google 
  • Et la position de notre site pour chacun des mots clés. 

 

C’est donc très utile pour le SEO, voir si nos pages se référencent bien sur les mots clés qu’on a choisi. 

Si au contraire on a des mots clés qu’on ne voyait pas et qui rapportent du trafic. 

Et dans ce cas faire des contenus ou optimiser nos pages autour de ces mots clés. 

 

On a donc des opportunités en terme de référencement et d’idées pour la création de contenu dans le but d’augmenter notre trafic. 

C’est Google qui va nous dire directement selon lui, qu’est ce qui l’intéresse sur notre site. 

C’est donc une mine d’or pour nous ! 

Créer des objectifs dans Google Analytics

Les objectifs c’est ce qui va nous permettre de mesurer les taux de conversion de notre site. 

Cette phrase n’est pas claire pour vous ? 

On va voir ça tout de suite. 

Un objectif dans Google Analytics, c’est quoi ?

Un objectif c’est simple, comme son nom l’indique c’est l’objectif que l’on se fixe pour notre site ou une page en particulier. 

Par exemple, vous avez un blog et votre but c’est d’avoir une liste d’email pour votre newsletter. 

Votre objectif c’est donc les souscriptions à votre liste d’emailing

Deuxième exemple, reprenons notre guide de montagne qui propose des randonnées. 

Votre objectif c’est qu’on vous contact pour avoir des infos, des devis etc. 

Mais c’est ça votre objectif. 

Chaque site a un grand objectif (vendre un produit, se faire contacter, souscrire à la newsletter). 

Qui peut se subdiviser en sous objectifs (formulaire de contact pour le gîte, formulaire de contact pour la randonnée, formulaire de contact pour des activités etc.)

Mais très important : votre site doit idéalement avoir un seul objectif. 

Si vous voulez que les visiteurs souscrivent à la Newsletter, mais aussi vous contactent, mais aussi vont lire votre ebook et puis ensuite acheter quelque chose, vous n’y arriverez jamais. 

Parce que vous diluez le message avec des multiples appels à l’action ce qui créé de la friction et diminue la conversion. 

Donc un seul objectif principal. 

Et vous l’écrivez : Mon objectif c’est : _________________

L’objectif d’avalanchemate.com est que les visiteurs s’abonnent. 

Parce que c’est la meilleure manière pour diffuser les nouveaux guides dès leurs sorties et créer la première vague de trafic sur la page. 

Donc mon objectif c’est : L’inscription à la Newsletter 

A quoi sert un objectif dans Google Analytics ?

Merci pour cette question parce que c’est la plus importante ! 

Si je vous dis, ce mois-ci, vous avez eu 100 nouvelles inscriptions à votre newsletter. 
C’est bien. 
Mais qu’est-ce qu’on en déduit ? 
Pas grand-chose. 

J’aurai pu aller voir directement sur mon Tableau de Bord Mailchimp et pas besoin de Google Analytics pour ça. 

Si maintenant je vous dis, plus de la moitié de ces inscriptions viennent de votre article sur les différents types de bâtons de ski alors que votre article sur les luges d’été n’a pas généré une seule inscription à la newsletter.

Là on commence à être intrigué. 

Parce qu’on va pouvoir se demander pourquoi cet article en particulier génère plus d’inscriptions et l’autre aucune.

Quels est sa longueur, sa mise en page, est ce que les boutons ont été mis ailleurs, est-ce que c’est une affaire de mots clés, etc. 

En fait on va pouvoir analyser et donc améliorer.

C’est ça la force de Google Analytics. 

Comment mesurer l’objectif dans Google Analytics ?

Question qui doit être simple mais qui est très importante.

Si l’objectif n’est pas mesurable alors ce n’est pas un objectif. 

Enfin l’objectif doit être réalisé sur notre site. 

Par exemple pour les souscriptions à la newsletter, je ne vais pas pourvoir tracker avec Google Analytics les emails générés automatiquement. 

Cela doit rester sur notre site.

 

Donc finissez cette phrase : 

Mon objectif est atteint lorsque : _________________

 

Pour avalanchemate.com :

Mon objectif est atteint lorsqu’un visiteur arrive sur la page de confirmation de son inscription. 

 

Vous avez le votre ? 

Parfait, allons le rentrer dans Google Analytics :

Ajouter un objectif à Google Analytics

Pour créer un objectif on va dans Administration.

Sous la colonne Vue > Objectifs > Bouton + Nouvel objectif.

On va cliquer sur Personnalisé > Continuer.

Et on va donner un nom à notre objectif (simple et compréhensible pour nous-même).

L’ID de l’objectif : je prends le premier dans la liste. 

Ce sera mon Objectif n°1 donc.

Ici je mets page de Destination parmi les types d’objectifs proposés > Continuer 

Créer un objectif dans Google Analytics

Dans détail de l’objectif, soit on met simplement la page de confirmation de la souscription : 

Page de confirmation Avalanchemate.com

Ici je mentionne donc le slug de la page (ce qu’il y a dans l’url après le nom de domaine) : 

entrer le slug de l'objectif Google Analytics

Et Enregistrer

On va retrouver cet objectif ensuite dans Conversion > Objectifs > Vue d’ensemble. 

Ce qui va nous permettre de savoir d’où viennent les personnes qui se sont inscrite à la Newsletter. 

Si un article ou une page fonctionne bien, je vais pourvoir la prendre comme modèle pour améliorer les autres par exemple. 

On va terminer le paramétrage en excluant le trafic interne

Exclure le trafic interne de Google Analytics

Quand on travaille sur notre site, Google Analytics nous enregistre comme un visiteur. 

C’est ça le trafic interne

Il faut l’exclure pour éviter de fausser les données et n’afficher que de véritables visiteurs. 

 

Pour ça on va créer un filtre : 

On va dans Administration > Filtre > Bouton + Ajouter un filtre

Il suffit de nommer le filtre par exemple Exclure Trafic Interne.

Puis dans les filtres prédéfinis on met Exclure > Trafic provenant des adresses IP > étant égal à :

Créer un filtre exclure trafic interne

Et là on va pouvoir rentrer son adresse IP. 

Pour trouver son adresse IP il suffit d’aller sur le site mon-ip et il vous la donne : 

Mon adresse IP

Il suffit de la copier-coller dans Google Analytics > Enregistrer

Pour vérifier ça, il suffit de retourner sur son site et en parallèle d’ouvrir Google Analytics 

Dans l’onglet Temps réel > Vue d’ensemble vous devriez avoir zéro (ou aucune variation de trafic entre votre arrivé ou non.

vue d'ensemble hors trafic interne

Et on termine ainsi avec l’installation et le paramétrage de Google Analytics ! 

 

On va maintenant voir deux choses :

La première est un tour d’horizon des informations et rapports sur les statistiques de notre site, que nous offre Google Analytics. 

Ensuite on va mettre en place des rapports automatique pour pouvoir recevoir l’état du trafic de notre site : 

  • Quotidiennement
  • En cas de forte hausse
  • De forte baisse 
  • Pour suivre une action ou le lancement d’une nouvelle page. 

 

On commence avec les rapports que nous donne Google Analytics 

ETAPE 03 :

Comprendre les rapports Google Analytics : tour d’horizon

Google Analytics est dense. 

Très dense. 

La première fois qu’on y va on est généralement perdu, sans vraiment comprendre quoi chercher ou inversement ou chercher ce qu’on veut savoir. 

L’objectif ici est de faire un tour d’horizon simple des différentes données que remonte Google Analytics et de voir comment on peut les utiliser pour comprendre et améliorer notre site. 

 

C’est parti.

Si vous venez d’installer Google Analytics sur votre site, votre trafic va être proche de zéro. 

C’est normal, votre site est nouveau. 

Assurez-vous d’avoir bien mis en place votre référencement SEO avant d’aller plus loin pour ne pas rester à zéro trop longtemps ! 

Si vous avez un site qui a déjà du trafic et déjà Google Analytics, alors vous pouvez utiliser vos propres données. 

Pour nous on va utiliser des données Bac à sable. 

Google met à disposition de ses utilisateurs un compte de démonstration Google Merchandise Store.

Utiliser le compte de démonstration Google Analytics du Google Merchandise Store

Donc on va pouvoir accéder au Tableau de bord Google Analytics d’un site qui tourne bien avec beaucoup de trafic qui remonte dans Google Analytics. 

L’avantage à utiliser ces données c’est de ne pas avoir des rapports vide qui n’apportent et n’apprennent rien, mais de se former et comprendre chaque rapport avec une vision complète. 

On va accéder au compte de démonstration de Google via ce lien : Accéder au compte de démonstration du Google Merchandise Store

Tableau de bord compte de demonstration Google Analytics Merchandise Store

Une fois connecté on arrive sur le tableau de bord du compte Google Analytics du Google Merchandise Store. 

Pour l’instant, on va utiliser ce compte de démonstration pour voir comment utiliser Google Analytics pour notre site. 

Quoi regarder, où le voir et quoi comprendre. 

Toute première chose à faire : toujours régler la période des données que l’on souhaite afficher : 

En haut à droite on a un calendrier par défaut sur une semaine. 

Régler la période d'affichage des données Analytics

On choisit la période de début et la période de fin en fonction de ce qu’on veut voir. 

Données sur la dernière semaine, dernier mois, 6 derniers mois ou années, etc. 

Une fois la période définir on peut passer à l’analyse.

Sur la partie gauche de Google Analytics on a 5 onglets Rapports : 

Rapports Google Analytics

On va les explorer un à un.

Rapport Temps réel

Ce rapport va nous donner toutes les données liées à ce qu’il se passe sur notre site en temps réel. 

C’est peut-être le rapport le moins intéressant car on ne peut pas en déduire grand-chose. 

L’onglet vue d’ensemble apparaît dans chacun des 5 rapports.

Comme son nom l’indique, il donne une vue d’ensemble ici de ce qu’il se passe en temps réel sur le site :

Rapport Google Analytics Temps Réel

Statistiques de l’onglet rapport temps réel

  • Le nombre de personnes connectées sur notre site 
  • Les principales pages vues par les personnes connectées
  • Les sources du trafic : d’où viennent nos visiteurs 
  • Et enfin de quelle zone géographique viennent-ils 

 

Et on retrouve ensuite le détail dans chaque sous-onglet de ce rapport Temps réel.

Comment utiliser le rapport temps réel

Il va servir à deux choses principalement : 

Vérifier qu’il n’y a pas de problème sur notre site. 

Par exemple une chute de trafic ou carrément zéro personnes connectées et donc un problème d’accessibilité à notre site. 

Vérifier qu’il n’y a pas de problème avec la navigation, par exemple si la page la plus vue est la page d’erreur 404 (page non disponible), dans ce cas c’est qu’il y a un problème avec vos menus et footers.

 

Suivre des opérations commerciales ou marketing

Si on lance un nouvel article ou une nouvelle page. 

Si on fait le lancement d’un nouveau produit ou qu’on envoie une newsletter.

Cet onglet temps réel va permettre de suivre l’impact en temps réel de cette opération et pouvoir rebondir plus rapidement en cas d’échec par exemple. 

Passons au rapport suivant : 

Rapport Audience

L’audience c’est les visiteurs de notre site. 

Donc si on a une question sur nos visiteurs, comme le nombre de nouveaux visiteurs, leur âge, leur sexe, leur centre d’intérêt, etc. C’est ici qu’on va trouver nos réponses. 

Donc Audience = Qui sont les personnes qui viennent sur notre site. 

On peut utiliser la vue d’ensemble comme dans les autres rapports mais c’est intéressant d’aller plus dans le détail : 

Rapport Google Analytics Audience

Commençons par les données démographiques : 

Données démographiques de notre audience :

Données démographique de Google Analytics
Statistiques de l’onglet données démographiques
  • L’âge de nos visiteurs 
  • Le sexe de nos visiteurs 
  • La conversion (réalisation de l’objectif) par âge ou genre
Comment utiliser les données démographiques

Ce qui nous intéresse ici c’est de savoir le profil de nos visiteurs et le profil des visiteurs qui réalisent l’objectif. 

Par exemple s’inscrire à la newsletter. 

Ici sur les données du Google Merchandise Store on a principalement :

  • Des 24-34 ans puis
  • Des 18-24 ans donc la population est relativement jeune.
  • Et ce sont principalement des hommes à +60%


Ça c’est le profil des visiteurs. 


Maintenant il est intéressant de le comparer avec le profil de ceux qui réalisent l’objectif. 

On va ajouter un segment. 

C’est à dire demander à Google Analytics de segmenter l’ensemble des utilisateurs et de nous afficher uniquement ceux qui convertissent. 

Pour ça on clique sur le bouton + Ajouter un segment : 

Ajouter une segment à Google Analytics données démographiques

Et on va sélectionner seulement les sessions avec conversions > Appliquer 

Sessions avec conversion nouveau segment google analytics

Et pour les données du Google Merchandise Store, il n’y a aucune différence entre le profil des visiteurs et le profil des personnes qui convertissent : 

Sessions avec conversion nouveau segment google analytics

Donc on en déduire que le site cible bien ses visiteurs.

Car ce sont les mêmes qui sont attirés par le site que ceux qui convertissent. 

Si ce n’est pas le cas pour vous, par exemple vous attirez plus d’homme alors que les femmes convertissent plus. 

Ou que vous ciblez d’avantage les 18-24 alors que ce sont les 35-44 qui convertissent plus. 

Il faut donc revoir votre profil client et faire évoluer vos messages et votre communication pour cibler les personnes qui convertissent. 


C’est donc comme ça qu’on utilise les données démographiques

Les centres d’intérêts :

centres d'intérêts Google Analytics
Statistiques de l’onglet Centre d’intérêts :

Google Analytics affiche ici des données sur :

  • Les affinités de nos visiteurs : Technophile, cinéphile, voyageur, aime l’actualité, etc.
  • Le segment sur le marché : dans quelle industrie ou segment est ce qu’ils travaillent (banque, hotel, éducation, etc.)
Comment utiliser les données Centre d’intérêts :

Le segment sur le marché est intéressant. 

Si beaucoup de nos visiteurs travaillent dans l’hôtellerie par exemple. 

On peut mettre en avant des références (retours clients) de personnes travaillant dans l’hôtellerie.

Ou créer des contenus autour du sujet de l’hôtellerie, ou une interview d’une personne travaillant dans un hôtel.  

Si on fait des campagnes sur Facebook par exemple pour promouvoir notre site. 

On peut cibler spécifiquement cette audience des personnes travaillant dans l’hôtellerie.

Données Géographiques

Données Géographiques Google Analytics
Statistiques de l’onglet données géographiques
  • On retrouve la langue parlée par nos visiteurs (basé sur la langue du navigateur)
  • Leur pays d’origine (basé sur la connexion)
Comment utiliser les données géographiques

C’est utile pour analyser son marché géographique. 

On est peut-être en France par exemple mais avec beaucoup de visiteurs venant de Suisse, de Belgique ou encore du Canada. 

C’est important pour notre ciblage encore une fois. 

Si on fait des publicités Facebook on va pouvoir cibler ces pays en particulier. 

Si on a une stratégie d’entreprise, ça peut être utile pour savoir quel nouveau marché conquérir. 

Ensuite avec la langue on peut voir que si l’espagnol est la seconde langue la plus parlée parmi nos visiteurs, on pourrait penser à traduire notre site dans cette langue. 

Offrir des produits dans cette langue, etc. 

Donc cet onglet est très stratégique sur notre activité. 

Comportement

Ici on pourra voir les nouveaux visiteurs versus les visiteurs qui récurrents.

Idéalement on doit maximiser les visiteurs récurrents. 

Ils connaissent mieux notre site, notre marque et s’ils reviennent c’est qu’ils sont intéressés par notre contenu ou nos produits. 

Comportement Google Analytics

Si le taux de nouveaux visiteurs est élevé cela signifie que la plupart des visiteurs ne reviennent pas sur notre site.

On peut le changer en mettant en place des formulaires d’inscription à la Newsletter

Des pièges à clics pour augmenter les souscriptions.

Technologie

Le sous-onglet Navigateur et OS affiche les navigateurs utilisés par nos visiteurs :

Navigateur et OS de visiteurs de notre site WordPress

Et le sous-onglet Mobile affiche les appareils utilisés pour se connecter sur notre site : 

Appareils des visiteurs de notre site WordPress
Statistiques de l’onglet technologie

On va avoir le nombre d’utilisateurs, le taux de rebond (quitte le site sans voir d’autres pages que celle sur laquelle ils sont arrivés) et le temps passé sur le site en fonction : 

  • Du navigateur
  • De l’appareil utilisé 
Comment utiliser les données Technologie

On l’utilise pour voir s’il y a des problèmes sur certains navigateurs ou appareils. 

Pour ça on regarde le taux de rebond. 

S’il est très élevé sur un navigateur ou un type de téléphone mobile en particulier c’est qu’il y a un problème avec nos pages. 

 

Ensuite si par exemple on a une cible 65+, la majorité va utiliser Internet Explorer ou Microsoft Edge comme navigateur, car peu auront changé leur navigateur par défaut. 

C’est la même chose dans les entreprises ou IE est souvent le navigateur par défaut. 

Si ce sont vos cibles assurez-vous que vos pages s’affichent bien sur ce navigateur. 

Installez-le et testez. 

Ou utilisez des sites comme Browserling qui permette de simuler des rendus sur n’importe quel navigateur. 

Browserling testeur de navigateur du rendu de notre site WordPress

Si vous voyez des erreurs, c’est souvent lié à la complexité de la page. 

Les animations ou les transparences ou les marges négatives ne sont peut-être pas bien gérées par le navigateur. 

Dans ce cas simplifiez vos pages. 

Si c’est votre cœur de cible, donnez-leur quelque chose de fonctionnel quitte à dégrader un peu votre design. 

 

Et pour le mobile c’est pareil. 

Si vous avez un problème sur un modèle en particulier, testez-le avec Google Chrome.

Test Mobile Responsive Google Chrome Site WordPress

Puis optimisez votre site pour le mobile pour régler les problèmes d’affichage. 

 Très souvent une simplification de vos pages est la meilleure manière de régler les problèmes d’affichage de navigateurs ou mobile. 

On termine ainsi avec le rapport sur l’Audience. 

 

Maintenant qu’on sait qui sont nos visiteurs, voyons maintenant d’où est-ce qu’ils viennent ?

Rapport Acquisition

Si vous vous demandez d’où vient votre trafic, tout ce passe dans ce rapport Acquisition de Google Analytics.

Google Analytics Rapport Acquisition Vue d'ensemble

Ici on va pouvoir répondre aux questions :

  • D’où vient notre trafic 
  • Quelle source nous rapporte le plus de visiteur 
  • Est-ce qu’ils viennent directement ou nous trouvent sur Google ? 
  • Est-ce que c’est un lien venant d’un autre site qui nous rapporte des visiteurs ? 
  • Combien de personnes viennent de nos newsletters ? 

 

Bref toutes les questions sur l’origine de notre trafic. 

Vue d’ensemble

La première chose sont les principaux canaux qui nous amènent du trafic : 

Source du trafic de notre site WordPress
Statistiques de la vue d’ensemble

On retrouve des volumes de trafic en fonction des sources suivantes : 

  • Organic Search correspond au trafic venant de Google et des moteurs de recherche 
  • Direct signifie les visiteurs ayant tapé notre url directement dans le navigateur ou les favoris
  • Referral c’est le trafic venant d’autre site (backlinks)
  • Social c’est pour le trafic venant des réseaux sociaux 
  • Affiliate c’est le trafic venant de liens d’affiliation (lorsqu’on paye un autre site pour qu’il promeuve nos produits contre une marge sur nos ventes).
  • Paid Search c’est le trafic payé comme via des campagnes Google Adwords 
  • Display c’est le trafic venant de nos campagnes Display (affichage d’un encart de publicité sur un autre site) 
Comment utiliser la vue d’ensemble de l’Acquisition

En comparant le trafic que nous rapporte chaque canal par rapport aux investissements qu’on fait sur chacun. 

On va pouvoir ainsi juger de la pertinence de nos campagne. 

Et rediriger nos efforts en temps et / ou en argent sur les canaux qui fonctionnent le mieux. 

Inversement si on investit massivement sur Facebook et on voit que le trafic est très limité alors qu’on est meilleur sur le display, il vaut mieux donc limiter Facebook et augmenter le display. 

On parle donc de cout au clic et ce cout peut être de l’argent mais également du temps passé à développer ce canal d’acquisition. 

Canaux d’acquisition

Si on clique maintenant sur le détail Tout le trafic > Canaux 

On va retrouver cette liste des canaux et lorsqu’on clique sur un canal, par exemple Social, on va avoir le détail par site internet : 

Canaux d'acquisition trafic site WordPress
Statistiques des canaux

On retrouve le nombre d’utilisateur, le taux de rebond (le fait de ne pas aller plus loin que la page d’arrivée et de quitter le site juste après), le nombre de nouveaux utilisateurs, etc. 

Par source. 

Ici par exemple YouTube est la source de trafic numéro un suivi par Reddit.

Sauf que les Google Groups ont un taux de rebond beaucoup plus bas donc consomment davantage notre contenu. 

Comment utiliser les canaux

Si on a une source qui a un taux de rebond faible cela signifie que l’audience est beaucoup plus réceptive à nos contenus. 

Donc on peut spécialement aller pousser cette source de trafic car on sait que les utilisateurs de la plateforme sont plus aptes à consommer nos contenus. 

Source / Support

Cet onglet va nous montrer l’endroit où se trouvaient nos visiteurs avant d’arriver sur notre site. 

Statistiques des sources / support

Comme pour les canaux, on va pouvoir voir plus en détail quelle page nous rapporte du trafic et le taux de rebond nous indique l’intérêt de ces visiteurs portés à notre contenu. 

Et dans la colonne Transaction qui est leur objectif, on va avoir le nombre de personne ayant réalisé l’objectif en fonction du canal : 

Complétion objectif du site WordPress dans Google Analytics
Comment utiliser les Source / support

On peut regarder les objectifs réalisés

Si un support nous rapporte peu de trafic mais en proportion plus de conversion (réalisation de l’objectif), c’est que c’est un canal à pousser. 

A l’inverse les canaux qui nous rapportent peu de trafic et peu de conversion, ont moins d’intérêt à être poussé. 

On peut regarder aussi le taux de rebond

S’il est élevé, c’est soit que la page d’arrivé depuis ce canal n’est pas assez pertinente, soit que les visiteurs venant de cette source ne correspondent pas à nos visiteurs cible. 

Donc on analyse ici quel levier pousser en priorité au vu du trafic et de la réalisation de l’objectif. 

On retrouvera la même chose dans l’onglet suivant Sites référents 

Sites référents Google Analytics

Avec le détail des sites qui nous ont amenés du trafic, le taux de rebond et le nombre d’objectifs réalisés. 

On analyse de la même manière les sites qu’il convient de pousser parce que les objectifs, le trafic sont élevés et le taux de rebond faible. 

Ou l’inverse et ainsi des sources à abandonner.

Campagnes

Dans Campagne > Toutes les campagnes on va avoir un élément intéressant : le trafic provenant de nos propres campagnes :

Si par exemple vous faites une publicité, un bannière web et un lien sur un autre site qui pointe vers le vôtre, le mieux est de mettre en place un url taggé. 

C’est une url qui contient des données supplémentaires et qui va remonter ici dans Campagnes > Toutes les campagnes. 

Et donc au site auquel vous achetez votre espace de publicité, au lieu d’envoyer l’url simple de votre site, vous envoyez l’url taggé

Créer un url taggé pour Google Analytics

Pour faire un url taggé on peut utiliser ce constructeur d’url

  • Il suffit de rentrer l’url de son site ou de la page sur laquelle la publicité doit arriver.
  • Ensuite la source de la campagne c’est à d’ou vient la campagne : le nom du site web sur lequel se trouve notre banner, une newsletter, etc.
  • Puis le medium : est ce que c’est une banner, une newsletter, etc.
  • Enfin Campaign name : c’est le nom de cette campagne en particulier. 

 

Attention ne jamais mettre d’espace lorsqu’on remplit nos champs.

Et on obtient une url taggé, que l’on peut tester directement dans son navigateur et c’est celui-ci que l’on partage.

Statistique des campagnes

Par exemple vous achetez des espaces de publicité sur un site web. 

Vous faites vos banners et au clic elles renvoient vers votre site. 

Ce qu’on veut savoir c’est :

  • Combien de visiteurs est ce que nous a rapporté cette publicité. 
  • Ensuite comment se sont-ils comportés. 
  • Est-ce qu’ils ont quitté le site juste après ? 
  • Est-ce qu’ils ont au contraire passé beaucoup de temps sur le site, vu plusieurs pages et réalisé l’objectif ? 

 

Comment utiliser les campagnes

Tous nos urls taggés vont donc remonter ici dans cette section. 

Ainsi avec le nombre d’utilisateurs on va voir le nombre de visiteurs que nous ont ramené chaque campagne. 

Si on envoi des newsletter on pourra voir celles qui ont le mieux fonctionnées.

 

  • Avec le taux de rebond,
  • le temps passé sur le site et
  • le nombre de page par session

On va voir l’intérêt que ces visiteurs portent à notre site et nos contenus.

Et avec le nombre d’objectif réalisé on va voir la campagne qui a le plus haut retour sur investissement et donc à pousser. 



Donc avec Acquisition on va pouvoir analyser tous le trafic qui entre dans notre site et prendre des décisions sur quel source pousser, lesquelles abandonner. 

Si on fait des investissements payant (encart publicitaire par exemple), c’est définitivement l’onglet à suivre de près pour avoir le retour sur investissement. 

Rapport Comportement

 

Donc dans la partie Audience, on a vu qui sont nos visiteurs, leur age, leur genre. 

Puis dans la partie liée à l’acquisition nous avons vu comment ils viennent sur notre site web, via quelle campagne ou lien.

Enfin on a pu voir quelles sont les sources qui fonctionnent le mieux avec notre audience et donc quels leviers utiliser pour développer notre activité. 

La section Comportement on va voir maintenant ce que font nos visiteurs une fois sur notre site. 

  • Quelles pages est-ce qu’ils regardent
  • Quels contenus sont les plus consommés 


Donc voyons tout ce qu’il se passe une fois nos visiteurs sur notre site.

Toutes les pages du site

Comment utiliser les campagnes

Ici on va avoir la liste de nos pages en fonction de la colonne que l’on choisit : 

  • Pages vues nous donne les pages les plus vues

  • Ensuite le temps passé sur le site montre si la page est lue ou non. 

  • Taux de rebond, s’il est faible c’est que la page a de bon liens interne et s’il est fort c’est que c’est une page qui fait quitter les visiteurs une fois qu’ils arrivent dessus. Dans ce cas il faut augmenter le maillage interne et proposer d’autres contenus en fin de page.

  • Et dans la même lignée, Sortie nous indique a partir de quelle page les visiteurs quittent le plus notre site. Cela peut être dû à des défaut sur la page et dans ce cas il conviendra de l’optimiser pour diminuer le taux de sortie si nécessaire.

Comment utiliser toutes les pages

Ici on va cliquer sur les colonnes pour afficher les top page en fonction du nombre de visiteurs, taux de rebond, page de sortie et temps de lecture. 

Si une page a un taux très élevé ou très faible on va pouvoir l’optimiser en copiant une page de la même catégorie qui fonctionne le mieux. 

Peut-être que c’est le design ou le contenu ou le maillage interne. 

On va avoir donc des indicateurs sur quel contenu fonctionne et lequel ne fonctionne pas.

Pages de destination

Ce sont les pages d’arrivée sur notre site. 

Tout le monde n’arrive pas par la HomePage. 

Donc quelles sont les tops des pages sur lesquelles ils arrivent ? 

Pages de Destination des visiteurs WordPress
Statistiques des pages de destination

On va regarder le nombre de sessions pour voir les top pages d’arrivées

Egalement le taux de rebond pour avoir celles qui font que nos visiteurs quittent le site sans aller plus loin après leur arrivé 

Et la réalisation des objectifs pour savoir lesquels fonctionnent le mieux.

Comment utiliser les pages de destination

Deux choses importantes à regarder : 

 

Le taux de rebond : 

Il va nous dire quelles sont les pages à améliorer. 

Une page de destination avec un haut taux de rebond est une page qui amène du trafic mais qui n’arrive pas à garder ce trafic. 

Donc un haut taux de rebond sur une page de destination est une page à optimiser. 

Pour le faire on regarde celles du même genre qui ont un taux de rebond faible. 

Une page avec un taux de rebond faible signifie donc qu’elle pousse les visiteurs à continuer à lire notre contenu sur les autres pages. 

 

Les objectifs : 

Une page d’arrivé qui arrive à convertir est excellente et peut servir de modèle pour les autres. 



Les pages de destinations sont des pages a soigner particulièrement parce qu’elles représentent les pages d’entrée sur votre site. 

Donc il faut réellement y faire attention en termes de design, est ce qu’on a bien mis des formulaires d’inscriptions à la newsletter, est ce qu’elles rendent bien sur mobile etc. 

Et c’est ici qu’on va pouvoir savoir quelles pages optimiser. 

Pages de sortie

Enfin comme son nom l’indique, c’est les pages par lesquelles les visiteurs quittent notre site. 

Donc c’est important !

Pages de sorties du site WordPress dans Google Analytics
Statistiques des pages de sortie

On va regarder en pourcentage ou en volume les pages qui font le plus quitter notre site. 

Comment utiliser les pages de sorties

On se concentre sur le top 10 des pages de sorties. 

Ce sont les pages à optimiser en priorité. 

On va regarder ensuite dans l’autre sens les pages les plus faible en taux de sortie. 

Elles vont servir de modèle pour optimiser ces pages. 

Il faut impérativement baisser le taux de sortie de ces pages pour lisser les pages de sorties. 

Pour cela on augmente le maillage interne, des propositions en fin de page pour voir d’autres pages ou tout simplement réécrire le contenu. 

On peut suivre nos modifications en regardant l’évolution du taux de sortie avant et après. 



Donc dans cette partie Comportement on voit donc quelles pages faut-il optimiser et quelles pages peuvent être utilisés comme modèle. 

Rapport Conversion

La conversion c’est lorsqu’une personne réalise l’objectif de notre site. 

Si on a seulement une newsletter, la conversion c’est le nombre de personne qui souscrivent. 

C’est la réalisation de notre objectif : s’inscrire, acheter, contacter, etc. 

Et c’est ici qu’on va avoir plus de détail sur la réalisation des objectifs qu’on a créé

Vue d’ensemble

Conversion réalisation objectifs Google Analytics sur notre site WordPress
Statistiques de la vue d’ensemble

On va retrouver déjà le taux de conversion moyen de notre site sous Taux de conversion par objectif. 

Un taux normal varie généralement entre 1 et 10% selon l’objectif et le secteur. 

4% est une bonne moyenne. 

Ici sur le Google Merchandise Store on est à 9,75% ce qui est excellent.

Ensuite dans URL de réalisation de l’objectif, on a les pages sur lesquelles l’objectif a été atteint. 

Par exemple si notre objectif est la souscription à la newsletter, on va avoir la liste des pages sur lesquelles les visiteurs se sont inscrit. 

Chaque page a ainsi un taux de réalisation de l’objectif.

Comment utiliser la vue d’ensemble

On va l’utiliser de deux façons. 

La première pour nos campagnes. 
Si on sait qu’une page a un haut taux de réalisation, c’est qu’elle convertie bien nos visiteurs. 
Donc on va utiliser cette page pour nos campagnes. 

Si on communique sur Facebook, sur des forums, sur des espaces publicitaires qu’on achète sur d’autres site, on va choisir les pages avec le plus haut taux de réalisation. 

Ensuite on va créer une communication autour du sujet de notre page. 
Et on va utiliser ces pages en page d’arrivée. 

Seconde chose, comme précédemment ces pages peuvent servir de modèle pour augmenter le taux de réalisation des autres pages. 

Prenez une page avec un taux faible et comparez là à une page similaire avec un taux fort.
Quelles sont les différences, graphique, technique, ergonomique, contenu, etc. 

L’objectif est de comprendre ce qui ne fonctionne pas et de l’améliorer en utilisant comme modèle des pages objectivement meilleures. 

Le taux de conversion du site est donc le critère général à suivre. 

Et pour le travailler, on va regarder le taux de conversion par pages



On termine ainsi notre tour de présentation des différents rapports. 

C’est seulement une petite partie essentielle qui a été abordé. 

Google Analytics fourmille de données en tout genre et enregistre énormément de choses. 

Mais les rapports présentés ici sont utiles et suffisant dans un premier temps pour comprendre :

  • Qui est notre audience (Onglet Audience)
  • Comment arrivent-ils sur le site (Onglet Acquisition)
  • Quels contenus préfèrent-ils (Onglet Comportement)
  • Quels contenu converti le mieux (Onglet Conversion)

ETAPE 04 :

Mettre en place des Tableaux de bords automatiques Google Analytics

Un tableau de bord c’est une page qui agrège des données importantes de notre site. 

En mettant en place un tableau de bord, on va pouvoir agréger à un seul endroit les données qui nous intéressent dans chaque rapport. 

Ensuite on va pouvoir demander à Google de nous l’envoyer automatiquement en pdf dans notre boite mail. 

Enfin on va pouvoir créer des alertes en cas de pic ou de chute de trafic par exemple. 

L’idée est d’automatiser pour gagner du temps et ne pas avoir à analyser chaque rapport tous les jours mais de laisser Google Analytics travailler pour nous. 

Créer un Tableau de bord

On va quitter le compte Analytics Google Merchandise Store et on va revenir sur notre compte à nous. 

Pour ça on clique en haut sur Master View et on va recharger le compte lié à notre site :

Master View accéder au compte Google Analytics de notre site WordPress

Ensuite on va aller dans le premier onglet Personnalisation > Tableau de bord > Bouton Créer

Créer un tableau de bord Google Analytics

On lui donne un nom et on va sélectionner Toile Vierge pour le créer de toute pièce > Créer un tableau de bord. 

On commence avec une liste de type de statistiques que l’on peut avoir.

Widgets des tableaux de bord de Google Analytics

On va donc créer ensemble un tableau de bord, voir comment cela fonctionne et ensuite vous saurez le modifier pour avoir ce que vous voulez dessus. 

Comme pour les rapports on va faire remonter des donnés sur la conversion, le trafic, etc.

Données relatives à la conversion :

Commençons par suivre des statistiques liées à la conversion : réalisation des objectifs sur la période indiquée. 

Le taux de conversion du site

Première chose à remonter, le taux de conversion par objectif. 

On va avoir le taux de conversion moyen du site et donc le suivre d’un coup d’œil. 

Donc dans :

  • Titre du Widget : Taux de conversion global 
  • Type de widget : on veut avoir un chiffre en pourcentage. Donc on sélectionne Statistique 
  • Et dans le menu déroulant Afficher la statistique suivante : On cherche le taux de conversion par objectif. 

Puis on clique sur Enregistrer et on a notre premier Widget : 

Widget conversion Tableau de bord Google Analytis
Le nombre d’objectifs réalisés

On va avoir la même info mais en volume. 

Par exemple combien de personnes ont souscrit à la newsletter sur la période (ici la dernière semaine par exemple).

 

Donc on clique sur le bouton + Ajouter un Widget 

On va lui donner un nom.

On veut un chiffre (X objectifs réalisés sur la période) donc ça va être une statistique 

Et dans Afficher la statistique suivante, on cherche Objectifs réalisés 

Et on a la même information en nombre : 

Widget conversion Tableau de bord Google Analytis
Réalisation des objectifs par source de trafic

On veut voir quelle source convertit le mieux.

(Un peu à cheval entre la conversion et l’acquisition mais cette donnée est intéressante pour suivre nos campagnes marketing).

Donc + Ajouter un Widget 

On lui donne un nom

On veut ici un listing de page source avec en face le taux de réalisation de l’objectif. 

Donc un tableau.

Un tableau a 2 entrées : 

  1. La dimension en ligne : ici on choisit la source 
  2. Une ou plusieurs statistiques en colonne : ici on choisit le taux de conversion par objectif 

 

Pour savoir distinguer les deux : 

  • Une statistique est quelque chose de quantitatif, un chiffre, un nombre, un pourcentage. 
  • Une dimension est quelque chose de qualitatif, c’est le filtre à travers lequel on va afficher les statistiques. 


Donc si vous chercher un volume pensez Statistique 

Si vous cherchez une donnée qualitative, pensez dimensions.

On valide et ça nous donne :

Réalisation de l'objectif par pages du site WordPress

Sur la semaine, l’ensemble de mes conversions ont été faites sur du trafic direct. 

Une fois que d’autres sources de trafic feront des conversions on aura une liste jusqu’à 10 sources.

Données relatives à l’acquisition

On voit a mis en place les widgets pour suivre la conversion. 

Voyons maintenant d’où vient notre trafic. 

Ça va être utile pour suivre une campagne marketing, une newsletter, etc et s’assurer que l’origine du trafic est cohérente avec nos investissements sur la période. 

Source du trafic

On veut l’afficher sous forme de diagramme pour avoir une répartition visuelle de la source du trafic. 

  • Donc + Ajouter un Widget 
  • On le nomme
  • Ensuite on veut un diagramme


On a 2 entrées pour un diagramme, nous ce qu’on veut c’est le nombre de sessions (1 session = une connexion sur notre site), en fonction des sources. 

  • Donc la statistique : on choisit Sessions 
  • La dimension : Source/support 
Source du trafic site WordPress dans Google Analytics Tableau de bord

Ici je vois que le trafic direct reste une trop grande source de trafic. 

L’idée c’est de maximiser le trafic organique (venant des moteurs de recherche), car c’est du trafic acquis et qui ne nous coute rien. 

Pour ce faire il faut optimiser le référencement SEO de notre site.

Trafic sur les pages de notre site :

Ensuite on va simplement mettre le trafic. 

Donc + Ajouter un Widget. 

On veut un chiffre donc c’est une statistique et on choisit d’afficher les sessions

Nombre de sessions Google Analytics sur site WordPress

Données relatives au comportement

On va ajouter des éléments relatifs à la consommation de nos pages : 

Top pages vues de notre site

Toujours intéressant d’avoir le top pages vue pour voir si ça correspond bien à nos campagnes en cours. 

On va avoir un tableau : 

  • En dimension on prend ce qui est qualitatif : Page
  • En statistique le quantitatif : Sessions 

 

Et on obtient le top 10 des pages les plus vues sur notre site sur la période définie. 

Top pages vues sur notre site WordPress
Durée moyenne des sessions sur le site

On peut suivre la durée car c’est un bon indicateur pour voir s’il y a un problème. 

En cas de chute de la durée c’est souvent que notre site rencontre des difficultés techniques. 

On veut un seul chiffre avec la durée moyenne. 

Donc on ajoute une statistique > Durée moyenne des sessions : 

Durée moyenne des sessions de notre site WordPress dans Google Analytics

Le but est de maximiser cette durée.

Durée par pages

Si on souhaite aller dans plus de détail, on peut également afficher les durées par pages. 

On ajouter donc un tableau 

  • En dimension on ajoute donc la donnée qualitative : page
  • En Statistique on ajoute la donnée quantitative : durée moyenne des sessions 
durée moyenne sessions sur ntore site WordPress par pages
Taux de rebond moyen du site

On va ajouter simplement le taux de rebond du site pour suivre sa variation. 

S’il augmente drastiquement c’est qu’on a un trafic qui ne réagit pas avec notre contenu. 

Donc soit on revoit les sources du trafic en les changeant. 
Par exemple passer de Facebook a LinkedIn qui correspond mieux avec nos contenus 

Soit revoir nos contenus pour qu’ils répondent d’avantage aux besoins de nos visiteurs. 

On va ajouter donc un chiffre donc c’est une statistique

Et on choisit le taux de rebond 

Taux de rebond dans Google Analytics du site WordPress

Pour un nouveau site comme celui-ci c’est normal d’avoir un taux de rebond plutôt élevé lié au manque de contenu et au fait que nos visiteurs ne nous connaissent pas. 

C’est pour cela qu’il faut d’autant plus le surveiller et s’assurer qu’il descende à mesure des mois.

Responsive mobile : voir les sessions et le taux de rebond par appareils

Pour voir ce qu’il se passe d’un point de vue responsive mobile, on peut simplement regarder pour chaque type d’appareil : 

  • Le nombre de sessions 
  • Le taux de rebond moyen. 

C’est donc un tableau 

  • Avec en dimension la donnée qualitative : catégorie d’appareil
  • En statistique n°1 : sessions 
  • En statistique n°2 : Taux de rebond  
taux de rebond par appareil dans Google Analytics

Données relatives à l’audience

Ce sont les données les moins intéressantes car il vaut mieux aller les voir dans le rapport démographique. 

Mais on peut afficher par exemple la nationalité des visiteurs sur une carte : 

Nationalité des visiteurs

Il s’agit donc d’une carte et en fonction des pays le nombre de sessions. 

  • Donc on va choisir Geomap 
  • La dimension c’est : pays
  • Et la statistique c’est : Sessions
Nationalite des visiteurs site wordpress sur geomap Google Analytics
Meilleur heure pour poster du contenu

On peut voir l’heure à laquelle nos utilisateurs sont le plus actif. 

Pour cela on ajoute un tableau avec : 

  • Dimension : heure 
  • Statistique n°1 : Sessions
  • Statistique n°2 : Durée moyenne des sessions 
meilleure heure pour poster contenu WordPress Google Analytics

Et par exemple sur la période définie, entre 17h et 18h j’ai mon pic de trafic. 

Par contre à 22h c’est là où les visiteurs passent le plus de temps sur mes pages. 

Donc potentiellement si j’ai un article court je vais l’envoyer à 17h

S’il est long à 21h 

Meilleur jour pour poster du contenu

Et on peut faire la même chose et mettre des jours de la semaine à la place des heures :  

Pour cela on ajoute un tableau avec : 

  • Dimension : jour de la semaine 
  • Statistique n°1 : Sessions
  • Statistique n°2 : Durée moyenne des sessions
meilleur jour semaine poster contenu wordPress dans Google Analytics

Sachant dans Google Analytics :  

  • Le jour 0 = Dimanche 
  • Le jour 1 = Lundi 

 

Donc sur la vue ci-dessous, il y a plus de trafic le week-end. 

 

Et voilà pour le tableau de bord. 

Il faut fouiller, tester, expérimenter. 

Retenez juste que dans dimension vous aurez vos données qualitative (exemple liste des pages)

Dans Statistique vous aurez les quantitatives (nombre de sessions, taux de rebond, temps, etc.)

 

Voyons maintenant comment envoyer automatiquement le rapport de Google Analytics par email. 

Envoyer automatiquement un tableau de bord Google Analytics par email

On peut très facilement demander à Google Analytics de nous envoyer par email notre tableau de bord de façon régulière. 

L’avantage : on continue à faire le suivi de son site même quand on travail ou fait autre chose. 

Pas besoin de se connecter sur Google Analytics. 

Pas besoin d’y penser. 

On peut l’ouvrir en même temps que son café du matin. 

 

On va sur le Tableau de bord > et il suffit ensuite de cliquer sur E-mail : 

Envoyer automatiquement tableau de bord Google Analytics par Email

Puis d’entrer l’adresse de destination et la fréquence d’envoi :

Envoyer automatiquement tableau de bord Google Analytics par Email

Et Envoyer

Et voilà !

On a construit notre tableau de bord et Google Analytics va nous l’envoyer automatiquement par email. 

Pour terminer l’installation et le paramétrage de Google Analytics, il reste quelques petits réglages essentiels.

On va voir ça tout de suite. 

ETAPE 05 :

Google Analytics réglages avancés

L’idée est toujours d’automatiser au maximum. 

On a automatisé la réception des tableaux de bord, mais on ne veut pas attendre le tableau de bord de la semaine dernière pour se rendre compte qu’il y a un problème sur notre site par exemple. 

C’est là que les alertes rentrent en jeu. 

On va pouvoir créer des alertes pour demander à Google Analytics de nous notifier en cas de variation hors normes. 

On va pouvoir ensuite supprimer le trafic venant des sites de spam.

Ou encore mettre des annotations sur des variations de trafic.

Créer des alertes automatiques

A bien noter qu’au début de l’existence d’un site, si on décide de recevoir des alertes à chaque pic ou chute de trafic, passer de 10 visiteurs à 20 puis à zéro dans la semaine peut générer 3 alertes. 

Donc c’est à mettre en place lorsque le trafic est plutôt stable pour vraiment être déclenché en cas de comportement hors norme. 

 

Pour accéder aux alertes on va dans Administration (l’engrenage en bas à gauche) > sous Vue : Alertes personnalisées > Bouton + Nouvelle Alerte

Paramétrer une alerte

On peut créer de nombreuses alertes. 

Pour les paramétrer c’est similaire aux widgets du tableau de bord : 

  1. On a une dimension 
  2. Une statistique 
  3. Un déclencheur


Par exemple on veut être notifié lorsqu’il y a un pic de trafic de +50% par exemple par rapport au jour précédent. 

  1. On garde Tout le trafic
  2. On veut être averti quand : les sessions 
  3. La condition : Augmente de plus de (%) 
  4. Valeur : On peut mettre 50% par exemple 
  5. Par rapport à la période : On peut choisir jour précédent 
créer des alertes dans Google Analytics

Il ne reste plus qu’à enregistrer l’alerte. 


On peut faire la même chose avec un chute par exemple. 

  1. On remplace la condition : Augmente de plus de 
  2. Par la condition : Diminue de plus de 


Google Analytics va ainsi nous envoyer automatiquement des alertes en cas de variation importante de trafic. 

Il existe d’autres dimensions et statistiques donc on va pouvoir créer des alertes pour beaucoup de chose. 

Ajouter des annotations sur les données Google Analytics

Google Analytics nous offre la possibilité de mettre des annotations sur les rapports

C’est très utile si on décide de faire une opération marketing, par exemple envoi de 3 newsletter. 

Et l’une amène un pic de trafic. 

On va pouvoir mettre une annotation pour expliquer ce pic de trafic. 

De cette manière il est très simple de se rappeler et d’expliquer pourquoi il y a eu un tel changement sur Google Analytics lorsqu’on regarde la courbe globale. 

Pour une série d’email on peut mettre des annotations à chaque envoi, l’important est de pouvoir comprendre et analyser l’origine de l’évolution du trafic. 

On va prendre par exemple le rapport Audience > Vue d’ensemble 

Sur la courbe, j’ai un pic le 18 avril, j’ai laissé une réponse sur Quora qui a généré un pic de trafic. 

Pour m’en souvenir plus tard, je peux mettre une annotation. 

  1. Sous la courbe on clique sur la flèche pour déplier le menu 
  2. Puis bouton à droite + Créer une annotation 
  3. On rentre la date et l’explication

Ecrire des annotations sur Google Analytics

Si plusieurs personnes gèrent le compte Google Analytics, on peut garder cette annotation privée. 

Ou la partager avec le reste de l’équipe. 

 

Puis on Enregistre et on retrouve bien notre annotation sous forme d’une petite note

Avec le détail quand on clique dessus :

Ecrire des annotations sur Google Analytics

De cette manière on a pas à se demander à chaque fois que l’on regarde ses données pourquoi ici il y a eu un pic. 

Plus besoin d’essayer de se souvenir ce qu’on avait fait à ce moment-là.

Enlever le trafic provenant des site spams

Un site de spam c’est quoi déjà. 

C’est un site qui nous envoi du trafic non qualifié voir automatique. 

Le trafic a 100% de taux de rebond et un temps passé sur le site de 0:00 secondes. 

Mais il est tout de même enregistré dans Google Analytics comme une sessions. 

Il vient donc totalement polluer nos résultats. 

Identifier les sites de spams

Pour identifier ces sites on va dans 

Acquisition > Tous le trafic > Sites référents : 

Sites référents à notre site WordPress dans Google Analytics

Le site est encore trop récent pour que j’ai des spams mais si vous avez : 

  • Taux de rebond = 100%
  • Temps passé sur le site = 0%


C’est un bon candidat.

identifier du trafic spam sur notre site WordPress depuis Google Analytics

Si on identifie un bon candidat on clique dessus et on va avoir l’url exact qui nous envoi du trafic. 

En cliquant sur la petite icône on a la page qui s’ouvre dans une nouvelle fenêtre 

Sites référents à notre site WordPress dans Google Analytics

S’il s’agit bien d’un site de spam, on va l’exclure. 

Exclure le trafic provenant d’un site de spam

On récupère le nom de domaine du site.

Puis on va ajouter un filtre. 

Administration > Filtres > + Ajouter un filtre 

  • Le nom, par exemple : Exclure le trafic, spam 
  • On prend un filtre personnalisé
  • Dans Champs de filtrage on va prendre : sites référents
  • Et en dessous on va pouvoir spécifier le nom de domaine à exclure

Pour exclure plusieurs noms de domaine, on les sépare avec une barre verticale : |

Exclure dans Google Analytics le trafic spam vers notre site WordPres

Puis on clique sur le bouton Vérifier ce filtre.

Si Google Analytics nous indique bien que du trafic a été enlevé c’est que le filtre fonctionne. 

Ensuite on clique sur Enregistrer

ETAPE 06 :

Installer et utiliser Google Analytics avec son site WordPress : Conclusion

Google Analytics va réellement nous aider à comprendre ce qu’il se passe sur notre site. 

On va éviter de développer des pages et du contenu dans le noir. 

Si on améliore son SEO on va suivre l’augmentation du trafic général

Si on achète des espace pub on va suivre le trafic venant de ces espaces. 

Google Analytics nous permet aussi d’analyser en détail nos visiteurs, d’où est ce qu’ils viennent, les pages qu’ils préfèrent et à quel moment est-ce qu’ils quittent notre site.

Donc utilisez Google Analytics aussi souvent que possible. 

Analysez un maximum pour éviter de perdre du temps à développer des leviers qui ne vous rapportent ni trafic ni objectifs. 

 

Félicitation si vous avez mis en place Google Analytics sur votre site, c’est un gros pas !

Si ce guide vous a été utile partagez-le et si vous avez des questions ou des remarques, laissez un commentaire. 

 

En tout cas merci de suivre Avalanche Mate, des guides sont publiés régulièrement. 

Donc demandez à les recevoir dans votre boîte mail.

 

A bientôt !

 

Thomas

Partager l'article :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *